vendredi 14 décembre 2018

Méditation zen, les différents états de conscience.


 Zazen, la méditation zen.
 Elle est difficile à définir car la plupart des gens voulant pratiquer la  méditation sont victimes d'un effet de mode et mettent beaucoup d'espoirs futiles en vue d'un bonheur futur ou se complaisent dans les évènements passés. 

Dans le zen on parle des trois mondes : Le passé, le présent et le futur.

 La notion d'ici et maintenant est facile à comprendre intellectuellement mais est très ardue dans la réalité.

C'est pourquoi pratiquer avec le corps et apprendre à se connaître soi même est très important, la pratique en groupe est vivement conseillée, nous allons voir pour quelles raisons.

Voici pour aborder le sujet un court verset d'un texte zen avec des extraits des commentaires de Kodo Sawaki, un maître zen du XX° siècle.

Dans le rêve, on distingue clairement les six destinées.
Après l'éveil, tout est vide, il n' a même plus d'univers. 
 (verset N° 7 du shodoka de Yoka Daishi)

Dans ses commentaires Kodo Sawaki débute par les passions qui surgissent durant la méditation zen.

On s'assoit pour s'éveiller et on est assailli par des pensées qui nous semblent souvent absurdes ou déplacées, le conseil est de les laisser passer, il n'y a pas de différences entre éveil et illusion.

Il parle des différents états de conscience, les conditions d'existence de l'être humain il les nomme également chemins ou destinées.

On en distingue six:

L'état infernal quand zazen devient une torture physique ou mentale.
Quand on pratique seul c'est le moment où on arrête la méditation ou alors on la remet à un autre jour où l'on se sentira mieux, ce type de pratique ne va jamais très loin.

L'état avide où on est obsédé par le gain .
Le vrai zazen est sans but ni esprit de profit. Ben oui, ça ne sert à rien, vous imaginiez devenir riche en vous asseyant sur un coussin.

L'état animal où seul importe le sexe et la nourriture.
Une bonne séance méditative vous apprendra la patience.

L'état guerrier ou colérique où prédomine le désir d'être plus fort que les autres. Venir  au dojo vous permettra de tester les limites de la compétition avec autrui.

L'état humain ou ordinaire quand on aime paraître et posséder, le statut social est important.
Au dojo, on pratique tous ensemble, sans distinction sociale.

L'état céleste quand on recherche l'extase, un état spécial.
 C'est ce que cherche généralement les gens dans les méthodes modernes, ils veulent à tout prix se sentir bien, la méditation devient une espèce de drogue douce, généralement on préfère être seul pour se complaire dans cet état.

Ce sont là les six états inférieurs, Dogen (1200-1253) en a écrit un poème : 

"Homme stupide, tu piétines dans les six chemins sans aller droit au but."

Pendant zazen, on peut comprendre les six destinées et aller au delà des apparences.

Alors prêt à faire un pas de plus?

.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire