lundi 6 juillet 2020

Stage d'été du 25 au 29 août.

Camp d'été du 25 au 29 août et initiation pour les débutants le 29 août.
Tous les détails sont sur l'affiche.


vendredi 1 mai 2020

Méditation zen : La non peur en pratique.




Que dire de cette période que nous vivons ?
Pas grand-chose, la seule certitude est que la peur a pris le contrôle du monde et que ça va être difficile de retrouver la raison.

Depuis des années, on nous contrôle pour notre sécurité, de dérives sécuritaires en dérives sécuritaires nous sommes arrivés dans une vraie dictature.
Tout le monde le nie, mais non c’est pour notre sécurité !
Apparemment tout le monde est prêt à rester enfermé, à ne plus se toucher ou se parler, tout le monde est prêt à se cacher derrière son petit doigt.

On parle quelquefois de zazen comme la posture de la non peur.
L’origine du bouddhisme est cette posture de méditation que le bouddha originel a proposé aux hommes pour sortir de la souffrance : Pour accepter l’impermanence.

Accepter l’impermanence c’est accepter que tout ce qui a un début a une fin, en gros c’est accepter de mourir, de changer.

Pratiquer zazen c’est mettre en pratique cette réalité, arrêter de rêver au monde d’après ou au retour du monde d’avant comme le désirent certains qui veulent faire  de l'argent comme avant la crise.

Alors ça s’apprend, ça se pratique, ça se partage.
Pour ça il faudra accepter de sortir de sa zone de confort, de ses petites idées toutes faites derrière ses gestes barrières, ses masques et son égoïsme.

mardi 7 avril 2020

Zen et changement.

 Vous qui cherchez le chemin je vous en prie ne perdez pas le moment présent.
Sekito Kisen
Il y a quelques temps encore nous pensions que démocratie, liberté de circuler et autre étaient des acquis solides et puis en l'espace d'une loi tout cela a disparu.
On parle d'effondrement depuis quelques années mais personne ne s'attendait à une chose pareille.
C'est là ce qu'on appelle dans le zen l'impermanence notre monde est en train de s'écrouler et nous n'avons aucun moyen de contrôle.

Alors cette phrase de Sekito prend tout son sens maintenant il faut réellement se résoudre à accepter le changement sinon notre zazen ne sera que regret d'une époque révolue.

Comme tout le monde je pense j'ai eu du mal à accepter la privation de liberté et le régime autoritaire auquel nous sommes soumis maintenant il a fallu passer par des mouvements de colère et de révolte.

Accepter l'instant présent est retrouver l'espoir que les choses vont changer et que nous serons capable de nous y adapter. C'est essentiel maintenant et c'est avec cet état d'esprit que nous devons désormais pratiquer la méditation assise si nous voulons avancer sur le chemin .

Jeûne méditation et confinement.

En ces temps de confinement j'ai trouvé qu'il était opportun de faire un jeûne, étant donné que nous ne pouvons plus pratiquer ensemble au dojo.
Depuis plusieurs années je pratique le jeûne et j'y trouve de nombreux points communs avec zazen en termes de lâcher prise et de détente musculaire.
Au cours de mes premiers jeûnes longs j'avais de grosse difficulté à méditer mon corps devenait très raide la posture était très inconfortable puis petit à petit j'ai appris à me détendre autrement, plus profondément et zazen est devenu à nouveau accessible.
Maintenant je peux même pratiquer divers exercices d'assouplissement et continuer à progresser durant le jeûne.
Quand on jeûne on dispose de moins d'énergie celle ci étant réservée au travail d'autolyse alors il faut aller moins vite moins fort et de cette manière le corps peut s'assouplir se détendre un peu à la manière du hata-yoga où on va au maximum d'une tension raisonnable puis on laisse faire et on peut sentir les muscles se détendre un peu plus.
Alors évoluer au ralenti devient un avantage conséquent et la concentration prend une autre dimension, la conscience de la respiration change profondément  les pensées deviennent plus claires et on va à l'essentiel.
Bien sûr comme zazen cela demande du temps et de la répétition.
Dans le zen comme dans le jeûne l'économie et la simplicité sont de grandes vertus à cultiver.
J'ai pris mon dernier repas le 22 mars au soir.
La rupture du jeûne a eu lieu le lundi de pâques 13 avril au soir soit 22 jours de jeûne.
Ceux qui ne connaissent rien au jeûne et qui s'y intéresse trouveront sur ce site des tonnes de renseignements et retours d'expérience.

jeudi 19 mars 2020

Coronavirus avis d'un expert.


Pour changer de la propagande gouvernementale:
L'avis du professeur Didier Raoult sur YouTube ne pas hésiter à faire tourner.

Ajout du 23 mars 2020 :
Un article du journal lundi matin.
 
La chaîne YouTube de l'institut méditerranée.

Parce que vivre enfermé par la faute d'une bande d'incompétents ce n'est pas une solution, pas plus que de vivre dans la peur jusqu'à la fin des temps.


dimanche 1 mars 2020

Le charme discret de l'intestin.

Ce livre de Giulia Enders nous parle de l'intestin notre deuxième cerveau et de son microbiote.
Une occasion de découvrir ce que nous avons dans le ventre.
C'est drôle et facilement accessible.

lundi 10 février 2020

Croire aux fauves.

Croire aux fauves un livre de Nastassja Martin une anthropologue dont Philippe Descolas a été le maître de thèse.
La rencontre fracassante entre une femme et un ours nous amène entre le rêve et la réalité.

Ce livre est le témoignage de l'attaque d'un ours sur une jeune anthropologue dans les montagnes du Kamchatka.
Comme dans le zen on se retrouve à la frontière entre éveil et illusion, intérieur et extérieur...