mardi 2 avril 2019

Méditation zen (zazen) et jeûne.

Voici un article sur les correspondances entre zazen et la pratique du jeûne, c'est simplement une observation et un avis personnel sur ces 2 pratiques.

Je pratique zazen depuis plus de 25 ans (je suis moine zen zen de l'école soto) et suite à divers problème de santé depuis 5 ans je jeûne très régulièrement à titre personnel , il n'y a aucune obligations à pratiquer le jeûne quand on a une pratique méditative quelle qu'elle soit.

Mon expérience de zazen est conséquente et suit l'enseignement d'une école particulière, celle du jeûne est plus courte personnelle et empirique.

Tout d'abord zazen est la méditation zen assise traditionnelle, immobilité et  silence en sont les piliers. 
On la pratique lors de séance collectives ou seul, on peut également effectuer des sessions intensives de plusieurs jours avec plusieurs séances par jour, ces sessions s'appellent des sesshins.

Le jeûne consiste à supprimer tout apport de nourriture, ou même quelquefois d'eau et de nourriture dans ce cas on parle de jeûne sec.

On entend parler de plusieurs styles de jeûne, quelquefois le jeûne intermittent quand il est de l'ordre de plus ou moins 16 heures, cela signifie simplement sauter un repas (il n'y a pas de quoi en faire un plat), il peut être plus long un ou plusieurs jours chaque semaine ou chaque mois par exemple.

Ensuite il y a des jeunes plus longs de plusieurs jours ou plusieurs semaines et qui sont plus occasionnels.

Donc ma pratique du jeûne est tout à fait personnelle, au dojo nous ne proposons aucune pratique liée au jeûne mais simplement de la méditation zen.

Je pratique le jeûne intermittent pendant 36 heures hebdo minimum depuis environ 5 ans.
Je jeûne également ponctuellement sur des périodes plus longues qui vont de quelques jours à plusieurs semaines.
Je pratique également le jeûne sec sur des périodes de quelques jours.

 Bien que je ne sois plus un débutant en matière de jeûne, je suis bien loin de maîtriser cette ascèse, ma plus grande leçon en la matière ne m'a pas été donné par des thérapeutes soient disant spécialistes ou par des youtubeurs intégristes mais par ma vieille chienne de 17 ans qui au moment de mourir dans un état de faiblesse extrême a cessé de boire et manger durant quatre jours afin de pouvoir me faire ses adieux avec beaucoup de joie et de vitalité avant de passer de l'autre côté...

Donc zazen consiste à arrêter de suivre ses envies de parler gesticuler suivre ses idées quelles qu'elles soient pour revenir à la pleine conscience de la respiration et le jeûne à stopper ses envies de bouffer et laisser son corps se prendre en charge.  

Dans les deux cas, on a recours à la patience pour affronter les difficultés inhérentes à chacune de ses méthodes mais surtout dès le départ il faut être capable d'abandonner bon nombres d'idées reçues si on veut persévérer.

C'est dans la remise en question, l'humilité, l'abnégation que ces deux pratiques se rejoignent ensuite il suffit de laisser faire le corps et les mérites apparaissent d'eux mêmes.

En résumé zazen consiste à arrêter de suivre ses pensées et le jeûne à arrêter de suivre ses envies de bouffer.

Pratiquant depuis assez longtemps la méditation zen le jeûne ne m'a pas semblé difficile à suivre mais par contre ces 2 pratiques sont à mon avis très complémentaires, par exemple faire zazen lors de jeûnes prolongés m'a permis d'appréhender une pratique beaucoup plus en souplesse au fur et à mesure que le corps s'affaiblit.

Si le jeûne vous intéresse voici un site très complet. 

Pour zazen c'est ici.

Et ici le lien vers un livre très simple de Bernard Clavière pour comprendre le jeûne et sortir de ses idées reçues.
 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire