lundi 1 octobre 2018

Zen et écologie, interdépendance, effondrement.

L'écologie est à la mode, le changement climatique y est pour beaucoup.
Enfin peut-être pas tant que ça si on lit cet article de Reporterre

Dans le zen que nous pratiquons "Seulement zazen" signifie que tout est dans la posture méditative.
 Mais même dans la recherche spirituelle il est possible de s'intéresser à tout ce qui nous entoure voici un exemple de bouddhisme engagé avec le réseau BASE 

"L'interdépendance"que le moine vietnamien Thich Nhat Hanh nomme "l'inter-être" met en évidence la relation  de l'humain avec son milieu naturel, ce qui a été évident pendant des millénaires a été complètement remis en cause en moins d'un siècle et maintenant, il devient de plus en plus évident que nous devons changer notre manière d'exister si nous voulons survivre.

Chacun a sa part à effectuer comme dans l'histoire du colibri ensuite il faut coopérer.

On parle de résilience pour arriver à se reconstruire après un traumatisme. Cette résilience désigne le processus nécessaire pour l'acceptation du changement.
Pour ce qui est du bouleversement climatique et de ses conséquences, c'est tellement énorme qu'actuellement nombre de personnes sont encore dans le déni.

Cette acceptation de l'impermanence, du changement est le centre de notre pratique.
C'est simplement zazen.
Il suffit de pratiquer, la compréhension intellectuelle ne fait pas tout même si cela peut-être une étape.

Dans une vue plus concrète des choses, Cyril Dion (coréalisateur du film "Demain" avec Mélanie Laurent) a écrit un petit manuel de résistance contemporaine.
C'est une autre interprétation de grands thèmes du zen tel que l'illusion, l'impermanence, l'interdépendance, tout cela vu de façon positive.

Dans notre modeste dojo, en plus de la compréhension de l'impermanence et de l'interdépendance par la méditation, nous avons un petit potager que nous essayons de cultiver en permaculture afin de comprendre en pratique et avec humilité notre relation avec la nature.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire