lundi 12 mars 2018

Partir en colonie de vacances chez les moines ? Sesshin en Corée.


Ecrit par Lola qui a pratiqué avec nous au dojo de Saint-Étienne;

Mais qui donc aurait l’idée saugrenue de dépenser dix jours de vacances (sur les 18 annuels)
pour aller se perdre au fin fond de la Corée dans un temple habité par des nonnes et moines de
dix nationalités différentes ? Mais quelle idée de passer huit heures par jour assis sur un coussin
moelleux et de passer le reste de la journée à manger ou dormir ? Et pourtant, ce séjour un peu
extrême a été le plus marquant de ma vie.
Mais à quoi cela sert donc de faire exactement la même chose chaque jour pendant une
semaine : rester assis sur un coussin à s’observer ? Pourquoi vouloir s’isoler un temps du
brouhaha infini qui nous accompagne chaque jour ? Eh bien pour mieux entendre la petite voix
qui papote toute la journée dans notre tête sans que l’on s’en aperçoive. Si vous faîtes bien
attention, il est impossible d’arrêter de penser, même pendant trois secondes. Il y a toujours
une petite voix dans notre tête qui papote en boucle. Mais avec toute l’agitation extérieure
qu’implique une vie humaine, on entend très rarement cette voix. On l’entend uniquement
dans les moments d’urgence « Ah, j’ai oublié mon porte-monnaie », en cas de danger « il faut
que je parte vite ! » ou en cas d’ennui « J’ai pas envie ».
Et pourtant cette voix porte tellement d’informations ! Cette petite voix est le support de
notre interprétation du monde. Elle porte en quelque sorte notre histoire mentale. Mais le son
de la télévision est si fort, l’écran de notre portable si lumineux, que tout ce bruit couvre mille
fois cette petite voix. Quel dommage ! Elle aurait tellement à nous apprendre : à quoi est-ce
que je pense toute la journée ? quelles sont les associations d’idées qui se passent dans ma
tête ? comment est-ce que je réagis aux événements extérieurs ? comment est-ce que je me
perçois moi-même ?

S’asseoir sur un coussin pendant une semaine, cela veut dire faire du silence à l’extérieur
pour pouvoir entendre cette petite voix intérieure et enfin découvrir l’océan de trésors qu’elle
peut nous apporter.
On croit se connaître, mais pourquoi est-ce que l’on retombe toujours dans les mêmes
habitudes et les mêmes cycles de plaisir/ souffrance ? Pourquoi est-ce que l’on s’étonne de ce
qui nous arrive alors que les évènements ne font que s’inscrire dans une logique de cause et
effet ?

Se rapprocher de cette petite voix, c’est écouter toutes les émotions et tout le passé qui s’est
accumulé à l’intérieur de nous depuis que nous sommes nés. Cette petite voix c’est nous et elle
a tellement de choses à nous apprendre
Alors, pour ceux d’entre vous qui se demandent qu’est-ce que tout cela signifie, pour ceux
d’entre vous qui recherchent quelque chose de plus profond que métro boulot dodo, pour vous
les aventuriers de l’existence, voilà ma suggestion : sur 52 semaines d’une année, prenez en
une pour écouter attentivement tous les débats qui se déroulent nuits et jours dans votre tête
sans que vous ne vous en aperceviez. C’est une occasion extraordinaire pour se comprendre
puis enfin pouvoir agir et prendre pleine possession de ses pensées et de sa vie.
Une colonie de vacances pour curieux : zen soto en France
Colonie pour les aventurieux : Musangsa, Corée du sud : http://www.musangsa.org/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire