vendredi 1 mai 2020

Méditation zen : La non peur en pratique.




Que dire de cette période que nous vivons ?
Pas grand-chose, la seule certitude est que la peur a pris le contrôle du monde et que ça va être difficile de retrouver la raison.

Depuis des années, on nous contrôle pour notre sécurité, de dérives sécuritaires en dérives sécuritaires nous sommes arrivés dans une vraie dictature.
Tout le monde le nie, mais non c’est pour notre sécurité !
Apparemment tout le monde est prêt à rester enfermé, à ne plus se toucher ou se parler, tout le monde est prêt à se cacher derrière son petit doigt.

On parle quelquefois de zazen comme la posture de la non peur.
L’origine du bouddhisme est cette posture de méditation que le bouddha originel a proposé aux hommes pour sortir de la souffrance : Pour accepter l’impermanence.

Accepter l’impermanence c’est accepter que tout ce qui a un début a une fin, en gros c’est accepter de mourir, de changer.

Pratiquer zazen c’est mettre en pratique cette réalité, arrêter de rêver au monde d’après ou au retour du monde d’avant comme le désirent certains qui veulent faire  de l'argent comme avant la crise.

Alors ça s’apprend, ça se pratique, ça se partage.
Pour ça il faudra accepter de sortir de sa zone de confort, de ses petites idées toutes faites derrière ses gestes barrières, ses masques et son égoïsme.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire